Sélectionner une page

On est tous passé par là …La fameuse crise de notre petit dernier en plein resto. Les cris, les couverts qui volent un peu partout…Puis, la honte…Tous ces regards tournés vers nous, parents indignes et incompétents que nous sommes… tous ??…

Alors que faire ?
Dans cette situation la tentation de la tablette ou de l’écran de notre smartphone juste là dans notre poche est bien là, et ça se comprend.
Cet engin a été développé pour nous captiver en quelques secondes, que nous ayons 18 mois ou 99 ans…
Mais le hic c’est que le cerveau d’un enfant de 18 mois, n’est pas du tout celui d’un adulte.
Il est en pleine construction et a des besoins spécifiques.
Un petit enfant doit développer sa motricité en bougeant, en expérimentant avec son corps tout entier, pas seulement en frottant la surface d’un écran avec son doigt.
Il doit apprendre à décoder des mimiques pour sa sociabilisation, et pour cela il a besoin d’interactions réelles avec son entourage, avec des visages qui lui sourient et des gros yeux fâchés si il a fait une bêtise.
Il doit pouvoir décoder les émotions pour pouvoir mieux s’adapter dans sa vie sociale.
Votre enfant a aussi besoin de développer son langage et sa capacité d’attention et de concentration, au calme et à son rythme.
Alors placez un écran sous son petit nez, et vous verrez à quelle rapidité l’écran va le happer au détriment de tous ces apprentissages.
Un nombre important d’études et de recherches (Linda Pagani, Tiffany Pempek, Serge Tisseron etc…) démontrent que l’utilisation des écrans chez les enfants en dessous de 3 ans nuit à leur développement.
Alors soyons vigilants, et réfléchissons également au message que nous envoyons à nos loulous.
Un exemple que j’ai vécu tout récemment et qui vous parlera peut être …
L’autre jour, je faisais un jeu de société avec ma fille, mon smartphone posé sur la table juste à côté.
Forcément quelques minutes plus tard une notification me signala que j’avais reçu un message. Par reflex, je le pris pour regarder mon message.
Inutile de vous dire que le message important, je le reçu juste un peu plus tard …Au travers du regard interrogatif et terriblement déçu de ma fille.
Le message que je venais de lui envoyer à elle, n’était vraiment pas glorieux…Lui faisant comprendre que cet appareil en plastique était plus important qu’elle ou le moment privilégié que j’aurais dû favoriser à ce moment là…Pensons-y !